Première nuit – Exil

Quand tout se tait, que reste-il ?

Réveil au milieu de la nuit. Dans mon rêve, j'ai rejoué les violences de l'enfance, sueurs et larmes, seul le rachat de l'Amour pourra mettre un terme.

J'ai tellement souffert que je ne pourrai jamais tout raconter... les deuils, les trahisons, les violences et l'exil, jamais un endroit, une situation où être vraiment soi... dans la clarté d'une naissance sans cesse renouvelée.

Parler à voix basse, en confidence, dans le silence de la nuit.

11 août 2021 – © Jérôme Nathanaël

—– Photo Keagan Henman —-

Accueil | Le silence des heures PrésentationTextes