Absence

La tente est vide où Tu parlas jadis

Ailleurs encore les murs tremblent de Ta voix disparue

Nous restent les livres où nous cherchons la Source au delà de Tes mots trop humains

Nous reste la soif la soif inextinguible d'Etre

qui nous fait devenir et traverser les déserts arides de l'Ici

22 Tishri 5782 – Shemini Atseret

© Jérôme Nathanaël

— Photo Sebastian Bjune

Accueil | Poésie la vie entière PrésentationPoésies