L'arbre

Sous la ramure de l'arbre dans la résonance du vert et du jaune j'écoute immobile le dialogue des oiseaux

plus loin les ronflements des véhicules portent leurs bagages humains de place en place

Je me tiens là le regard large le souffle tranquille des mots vagabonds passent sans me retenir

Tout est si simple pour qui renonce en soi au vaste jeu du monde

Une haleine vivante et douce s'est abritée en moi pour l'éternité

26 août 2021
© Jérôme Nathanaël

— Photo Ravi Roshan

Accueil | Poésie la vie entière PrésentationPoésies